ÉMERAUDE : ses propriétés

emeraudeSon nom vient du grec «smaragdos», pierre verte. Ces couleurs varient du vert légèrement jaune au vert légèrement bleuté en passant par un vert franc soutenu, du plus clair au plus foncé.

Traditionnellement, l’émeraude est la pierre de la jeunesse éternelle.

La légende veut que la coupe du Graal ait été taillée dans une émeraude gigantesque que Saint Michel arracha du front de l’archange Lucifer lorsque celui-ci se révolta contre Dieu. Cette émeraude tomba sur la Terre, fut retrouvée puis offerte par Salomon à la Reine de Saba. Taillée plus tard en forme de calice, elle appartint tout d’abord à Nicomède, puis à Joseph d’Arimathie et le Christ se servit de cette coupe pendant la Cène. On connaît la suite de l’histoire : c’est le Saint Graal. C’est aussi la pierre de la connaissance secrète : la table d’émeraude, sur laquelle étaient gravés les préceptes des sciences occultes, fut enterrée avec la momie du dieu égyptien Thôt près d’Hébron, puis redécouverte par Sara, femme d’Abraham… ou par Alexandre le Grand, selon les versions. Dans les traditions amérindiennes, c’est la fertilité et le renouveau printanier. Au Moyen Âge européen on disait qu’elle avait des propriétés aphrodisiaques, qu’elle aide à la grossesse et à l’accouchement, qu’elle repousse les créatures démoniaques dans les ténèbres. L’émeraude est la pierre des connaissances secrètes et du savoir. C’est déjà en soi une vertu de protection lors des rituels magiques dans la
mesure où elle enrichit l’esprit et le fortifie pour mener à bien ses travaux. N’oublions pas que cette propriété fait de l’émeraude une
des pierres essentielles de l’alchimie. Les traditions du moyen-âge lui prêtent la propriété de repousser les créatures démoniaques dans les ténèbres. Elle serait donc d’une bonne utilité dans un cercle de protection en fonction des rituels que l’on met en œuvre. Pour les alchimiste, c’était la pierre de la connaissance secrète, pierre d’Hermès, le messager des dieux. Pour les chrétiens, c’est la pierre du Pape.

Symboliquement, elle est la pierre de la régénération physique, matérielle et spirituelle.

L’émeraude est une des grandes pierres majeures de la Lithothérapie. Si elle n’est pas à proprement parler une pierre de protection au sens
strict du terme, les traditions qui lui sont attachées attestent de son utilisation dans de nombreux domaines liés aux pratiques ésotériques.

Lorsqu’une émeraude est bien gemme, son rayonnement lumineux en fait un outil infiniment plus efficace que les pierres opaques.

Il faut remarquer que l’émeraude ne supporte pas la présence d’autres pierres de couleur par pure modestie plus que par timidité. Lors d’associations avec une autre pierre de couleur, elle se retire discrètement et perd la quasi-totalité de ses pouvoirs au profit de l’autre pierre. Elle peut cependant être associée avec bonheur à toutes les pierres incolores qui vont jouer un rôle d’amplification de ses propriétés et plus particulièrement au diamant, au cristal de roche et à la goshénite et, au chakra du cœur, à toutes les pierres roses (kunzite, quartz rose, rhodochrosite et plus particulièrement morganite).

Comme la tourmaline verte, c’est par excellence la pierre des guérisseurs bien qu’elle agisse aussi à titre préventif. Elle  renforce et stimule le système immunitaire. Elle est indispensable en soins énergétiques dans tous les cas de maladies infectieuses ou de baisse des défenses naturelles afin de renforcer le système immunitaire. Elle est donc particulièrement précieuse pour protéger notre organismes des agents infectieux.

En élixir, on considère depuis près de cinq siècles que l’émeraude peut contrer les faiblesses et les douleurs des organes internes. Il est vrai que l’émeraude a les meilleurs effets sur l’ensemble du système digestif mais aussi le foie, le pancréas, les reins, et surtout le cœur et l’ensemble du système cardio-vasculaire pour lequel elle a une action de prévention efficace. Elle peut aussi être utilisée en soutien des traitements curatifs (varices, hémorroïdes, thromboses, accidents cardio-vasculaires…).  L’élixir d’émeraude a aussi des propriétés bénéfiques pour les yeux. Elle permet une nette amélioration de la vue et contribue à la guérison des maladies oculaires. Son efficacité est renforcée en association avec le diamant.

Comme beaucoup de pierres vertes, elle est un puissant stimulateur du développement physique et intellectuel. L’émeraude est une pierre calme qui apporte la paix intérieure et l’harmonie entre les plans physique, intellectuel et émotionnel. Elle fait régner la modération et engage à la conciliation dans des atmosphères chaotiques. Elle donne toute la bonne volonté nécessaire pour trouver des modes de coopération lorsque des conceptions différentes se percutent. Elle permet notamment de se dégager des ressentiments et des contentieux qui ont été vécus dans la relation paternelle pendant l’enfance et l’adolescence. Elle est gentillesse et bonté. Elle accorde le pardon. C’est aussi la pierre de la connaissance et du savoir.

Associée au quartz rose, à la kunzite ou à la morganite, elle soulage la souffrance affective et charge le chakra du cœur d’une nouvelle vitalité restructurante et optimiste. C’est la pierre de la complicité amoureuse, du partage durable entre deux partenaires, de la cohésion de l’union amoureuse.

C’est encore la pierre de la prospérité qui rend incorruptible.

Chez les personnes âgées et les travailleurs intellectuels elle avive la mémoire.

L’émeraude est une pierre qui répond aux principes Yin (féminin). Elle révèle chez l’homme qui la porte un haut degré de sensibilité.

Extraits du Dictionnaire de la Lithothérapie  de Reynald Georges Boschiero – © Ambre éditions 2006.

Reproduction même partielle interdite sans l’autorisation de l’auteur et de l’éditeur.
Voir le Dictionnaire de la Lithothérapie : http://www.lithosterapia.com/lithotherapie/dictionnaire-de-la-lithotherapie/

14,20
14,70
20,30
22,70
28,90
29,60
30,40
31,00
52,10
5,20
5,60
5,70
6,30
6,80
9,50
9,90
10,10
11,90
13,10
15,80
19,50