Cristal de roche avec fantômes

Il apparaît clairement dans l’eau limpide de certains cristaux une ou plusieurs traces triangulaires diffuses et successives, parfaites répliques de la pointe du cristal. Ce sont des fantômes de croissance.

Tant qu’il est prisonnier de la roche, un cristal continue en effet à croître sous l’effet conjugué des pressions de la roche, de la température et de l’environnement gazeux. Il arrive qu’au cours du développement du cristal, ces conditions se modifient et arrêtent sa croissance pendant quelques millions d’années pour reprendre ensuite, laissant ainsi la marque indélébile de son histoire, jusqu’à ce qu’il soit libéré de sa gangue.

Avec de tels cristaux, on peut entreprendre un magnifique voyage initiatique dans le passé de la terre, de l’univers et, bien sûr, de son propre passé. On y trouvera la révélation de pans ignorés de sa propre personnalité dont l’émergence a été contrecarrée par un environnement socioculturel autoritaire et répressif.

Le fantôme est généralement blanc, gris pâle ou beige clair, mais il arrive qu’il soit vert. C’est alors un fantôme de chlorite, porteur d’une intelligence vive et généreuse, aux effets guérisseurs pour toutes altérations physiologiques.
Il peut aussi arriver qu’un fantôme apparaisse subitement dans un cristal pur. C’est le signe d’un changement, d’un obstacle vaincu, d’une maladie terrassée, d’une victoire sur soi, du passage à un nouveau degré initiatique.

On remarquera que certains cristaux de quartz enfumé ou d’améthyste sont aussi porteurs de fantômes de croissance, ajoutant ainsi les propriétés du fantôme aux propriétés spécifiques du minéral, dans lequel il s’est développé.

Sed ante. leo. accumsan dictum diam ut id tristique vel,